mardi 24 mai 2011

L'association à la patate

Des membres se sont retrouvés le 7 mai, pour mettre en terre les 800 plants de pommes de terre qui nous ont été offerts par GERMICOPA. Le profit de la vente de la récolte, que nous espérons bonne,  sera destinée à la réalisation de projet au village.

La joyeuse équipe
video

video
video
video


video

A suivre...

lundi 23 mai 2011

Assemblée Générale

 









L'association a tenu son Assemblée Générale
 le 29 avril 2011.

Ci dessous le rapport moral

"Cette Assemblée Générale, la cinquième depuis la création de l’association en 2005, nous permet de faire le point sur l’année 2010. Le rapport d’activité qui va vous être présenté montre encore une fois l’ampleur du travail réalisé avec nos partenaires de la Mutuelle de Développement de Mahibouo (MUDEM) grâce à qui Mahibouo est désormais doté d’une école Primaire de  6 classes et d’une école Maternelle. 307 élèves en 2009, 380 en Octobre 2010.
La MUDEM a conduit avec succès la réhabilitation complète de son école Primaire et l’ouverture de deux classes de Maternelle. Ses responsables ont su mobiliser le village et gagner l’entière confiance de l’Education Nationale, les huit classes de Mahibouo étant désormais dotées de maîtres et maîtresses titulaires affectés par l’Etat.
A lui seul, ce résultat constitue une grande fierté pour notre coopération 2010 que nous avons dû mener « à distance ». D’abord prévu en juin pour une fête de l’école, puis repoussé en Octobre, notre voyage sur place n’a finalement pas eu lieu en raison du contexte des élections présidentielles reportées à plusieurs reprises. Nous avons donc travaillé autrement pour nous tenir informés des réalisations et pour comprendre les besoins immédiats qui venaient compléter le projet initial concernant l’école. Au cours de ces échanges concernant le fonctionnement et le ravitaillement de la cantine, la MUDEM nous communique dès à présent ses premières réflexions pour favoriser le développement des cultures vivrières. Nous y reviendrons au cours de cette AG pour envisager le soutien que nous pourrions apporter au village dans ce domaine, ce qui constituerait un volet nouveau de notre coopération.
Ce projet à moyen terme sera dépendant de la situation générale du pays qui traverse la plus grave crise de son histoire. En ce mois d’Avril , les Ivoiriens espèrent toujours la fin d’une guerre qui se prolonge sur Abidjan. Leurs priorités du moment sont la sécurité des personnes et parfois la recherche de nourriture : ceci vaut pour nos amis de Mahibouo.
Nous avons tous pris connaissance du rôle tenu par la France dans ce conflit Ivoirien, décriée et haïe par les uns pour ingérence dans la souveraineté d’un peuple, sollicitée par d’autres pour assistance à peuple en danger sous couvert de l’ONU. Nos opinions personnelles sont interrogées…
Je saisis ces questionnements pour porter à la connaissance de notre assemblée le point de vue que le bureau de l’Association a communiqué au Président de la MUDEM le 7 Février dernier sur cette question. Le bureau de CIM adressait au Président  de la MUDEM le message suivant : « Notre coopération avec Mahibouo est fondée sur des liens d’amitié, indépendamment de toute position politique exprimée par quiconque ou instance à quelque niveau que ce soit ».
L’association soulignait par là que son soutien au village de Mahibouo s’inscrit dans le cadre de relations humaines directes qui s’enrichissent d’année en année par l’investissement de son partenaire et par le résultat de sa coopération.
De notre côté, nous poursuivrons notre mobilisation localement. Nous allons aborder dans cette AG quelques projets qui, nous l’espérons, feront connaître Mahibouo et contribueront au « mieux vivre » de ses habitants à qui nous renouvelons nos amitiés et notre soutien.
Nous souhaitons à tous les Ivoiriens que leur pays puisse trouver rapidement les voies de la réconciliation. "

                                                                                                                             Le  Président, Jean-Michel Le Roux